Produits structurés

Les produits structurés sont une large catégorie d’instruments financiers dont les investisseurs disposent pour exploiter la variation du cours de certains actifs sous-jacents, souvent à partir d’un investissement initial relativement faible. Les turbos, warrants et certificats sont quelques exemples de produits structurés parmi d’autres. Ils peuvent faire l’objet de rendements importants, mais s’accompagnent généralement aussi de coûts et de risques tout aussi élevés. Les produits structurés sont souvent émis par de grandes institutions financières telles que Goldman Sachs et BNP Paribas. Grâce à notre plateforme, vous avez la possibilité d’investir dans des turbos, des certificats, des warrants et d’autres types de produits structurés.

Caractéristiques des produits structurés

Chaque produit structuré peut présenter des caractéristiques qui lui sont propres. En effet, si les warrants ont des points communs avec les options, ce n’est pas le cas des turbos et des certificats. Les produits structurés peuvent être utilisés en réponse à une hausse ou une baisse du cours d’un actif sous-jacent. Parmi les exemples les plus courants de valeurs sous-jacentes, on trouve notamment les actions individuelles, indices, matières premières et paires de devises. Vos anticipations penchent vers une hausse des prix? C’est peut-être le moment de prendre une position dite « longue » sur un produit. À l’inverse, une position à découvert sera rentable en cas de chute des prix. De nombreux produits structurés possèdent un effet de levier inhérent. L’effet de levier d’un produit structuré représente le pourcentage de variation de la valeur du produit si celle du sous-jacent varie de 1 %. Par exemple, avec un effet de levier de 5, si la valeur du sous-jacent varie de 1%, celle du produit variera de 5%.

Comme mentionné plus haut, les produits structurés tels que les turbos et les warrants sont émis par une partie tierce, généralement une banque. Ces produits sont une source de revenu pour la banque qui facture, entre autres, des coûts de financement sous forme d’intérêts. En outre, avec ce type de produits, il est également fréquent que les courtiers prélèvent des frais de courtage.

Date d’expiration

Les produits structurés ont une date d’expiration. Dans la plupart des cas, ils donnent alors lieu à un règlement physique, bien que certains se règlent sous forme de liquidités. Cela signifie que, si le produit a encore de la valeur à son expiration, vous recevez soit une somme en espèces, soit les actifs sous-jacents. À l’expiration, l’émetteur détermine la valeur restante du produit. Si celle-ci est positive, l’investisseur perçoit alors la somme correspondante (sous forme de règlement physique, ou en espèces).

Un produit peut être retiré du marché avant sa date d’expiration. Cela peut se produire, notamment, en l’absence de marché (c’est-à-dire lorsqu’il n’y a ni acheteurs ni vendeurs) pour un produit spécifique. Dans le cas des turbos, par exemple, il peut s’agir des cas où la barrière désactivante du produit a été atteinte.

Barrière désactivante

Certains produits structurés, tels que les turbos et les certificats, possèdent une barrière désactivante. Lorsque le prix du sous-jacent passe sous le niveau de financement, c’est-à-dire devient inférieur au montant du sous-jacent financé par l’émetteur, ce dernier ne peut plus récupérer l’intégralité de l’investissement. C’est pourquoi ces produits structurés possèdent un niveau de stop-loss intégré, également appelé « barrière désactivante ». Dès que ce seuil prédéfini est atteint, le produit est automatiquement désactivé, c’est-à-dire qu’il est retiré du marché et ne peut plus être négocié. L’émetteur détermine alors si le produit a encore de la valeur. Si c’est le cas, cette valeur est reversée à l’investisseur. Cela étant, il est aussi possible que cette valeur soit nulle au moment où la barrière désactivante est atteinte. Avec un turbo, par exemple, cela se produit lorsque le niveau de financement et la barrière désactivante sont égaux. Plus le niveau de financement est proche du prix du sous-jacent, plus l’effet de levier est important.

Les produits dotés d’une barrière désactivante possèdent souvent un ratio. Celui-ci indique la quantité d’unités du produit que vous devez acheter pour répliquer l’évolution du cours d’une unité de l’actif sous-jacent. Par exemple, si votre portefeuille comporte 1 turbo sur Royal Dutch Shell avec un ratio de 10, votre investissement correspond à 0,1 action sous-jacente Royal Dutch Shell).

Comprendre les produits dans lesquels vous investissez

Tous les produits structurés s'accompagnent d'un Document d’Informations Clés pour l’Investisseur (DICI, ou KID en anglais). Ce document, comprenant 3 pages, trois pages décrit les caractéristiques, les risques et les coûts inhérents à un produit. Ces éléments peuvent varier d’un produit à un autre. Le coût d’une position longue, par exemple, regroupe l’ensemble des frais de courtage facturés par le courtier et des coûts de financement (= intérêts) fixés par l’émetteur. Les produits (positions à découvert) et les charges (positions longues) de financement sont calculés par l’émetteur pour l’octroi du financement. Les coûts de financement figurent dans le KID. Les frais de courtage du courtier pour la négociation du produit sont indiqués dans sa grille tarifaire.

Vous devez garder à l’esprit que les produits structurés sont négociés sur une place boursière. Le marché peut présenter un écart entre le cours acheteur et le cours vendeur (le prix auquel vous achetez et vendez le produit structuré). Dans la mesure où ces produits limitent vos pertes potentielles au montant de votre investissement, l’émetteur peut constituer une réserve supplémentaire au cas où le produit serait réglé en dessous de son niveau de financement. Cette réserve, appelée « prime de risque », est incluse dans le prix du produit.

Avec les produits structurés, vos pertes maximales sont limitées au montant de votre investissement de départ. Les risques liés aux investissements dans les produits structurés incluent également le risque de liquidité, le risque de marché et le risque de contrepartie. Pour de plus amples informations sur ces risques, nous vous invitons à consulter cette page.

Les informations contenues dans cet article ne sont pas communiquées à des fins de conseil ni de recommandation dans quelque investissement que ce soit. Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre tout (ou partie de) votre investissement. Nous vous conseillons d’investir dans des produits financiers adaptés à vos connaissances et à votre expérience.

backtotop

Note: Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) votre capital. Nous vous recommandons d'investir uniquement dans des produits financiers correspondant à vos connaissances et à votre expérience.

Note:
Investir comporte des risques. Vous pouvez perdre (une partie de) votre capital. Nous vous recommandons d'investir uniquement dans des produits financiers correspondant à vos connaissances et à votre expérience.